LA JOURNÉE TYPE D’UN GÉRANT MANDATAIRE NON SALARIÉ

Découvrez la journée type de Jérôme, 34 ans, commerçant chez Leader Price express

Jérôme est marié et a 2 enfants. Depuis quelques mois, il est l’heureux gérant d’un magasin Leader Price express, enseigne discount de proximité.

Le commerce, c’est avant tout une histoire de famille pour Jérôme. Fils et petit-fils de boucher, il a appris à accueillir des clients dès son plus jeune âge. Passionné par le commerce de proximité, Jérôme avait déjà eu une petite expérience dans la grande distribution avant de se lancer.

« En tant que manager de rayon, j’avais un certain nombre de responsabilités, mais je rêvais de gagner en autonomie. C’est alors que j’ai envoyé ma candidature à Casino Proximité et que je me suis intéressé au métier de gérant mandataire non salarié, un statut qui me permettait d’ouvrir mon propre magasin sans avoir d’apport personnel. Aujourd’hui, j’ai réalisé mon rêve et avec ma femme, nous sommes devenus co-gérants d’un magasin flambant neuf. Grâce à notre mobilité géographique, nous avons trouvé rapidement le local qui nous convenait. Nous sommes des commerçants comblés ! »

Ma journée type en tant que commerçant de proximité

« Aucune journée ne ressemble à une autre : avec les différentes saisons et les animations commerciales qui se succèdent, le maître-mot est la variété ! Cependant, on retrouve quelques incontournables, comme pour tout commerçant qui se respecte. Mon magasin étant ouvert de 7h30 à 20h, les journées sont bien remplies, c’est un choix que nous avons fait avec ma femme. Le matin, avant l’ouverture, nous réceptionnons la marchandise, puis nous préparons le magasin de manière à offrir un excellent confort d’achat à nos clients. Une fois tous les produits bien rangés, nous ouvrons le magasin et accueillons nos premiers clients. Ensuite, la journée passe très vite, surtout quand on est passionné ! »

« Si j’avais un conseil à donner à un futur gérant mandataire non salarié, je lui dirais de réfléchir quant au choix de son binôme. En effet, ce choix est déterminant pour se lancer dans le commerce de proximité alimentaire. Pour faire ce métier, il faut être passionné, et savoir s’entourer de personnes de confiance. Si vous avez ces 2 éléments, je vous dirais… foncez ! »